Paroles visibles

par Philippe Ha.

Verba volant contre scripta manent ? Mais les paroles ne restent pas, ne sont jamais visibles. Sauf si, prononcées par un temps polaire, elles deviennent paroles gelées et restent prises dans la glace, comme nous le raconte Rabelais. Ici on en voit bien l’amas, sorte de magma de cristaux de glace sale tombés en tas et solidifiés au fond du cadre.

Qui leur redonnera chaleur et vie ? Ces petits poissons volants multicolores qui essaient de s’en extraire et d’émigrer vers le Sud? Mais sont-ce des poissons volants, ou les bulles vides d’une bande dessinée aphasique à la recherche de bouches chaudes, ou des spermatozoïdes à la recherche de l’œuf tiède ? ou des virgules ? Si les virgules sont là, c’est déjà ça : la parole peut commencer à s’écrire, et donc à devenir visible, entre ces virgules.

Rupture de stock