Désordre intestinal

par Emmanuelle C.

– Bonjour Docteur Mokap, je viens vous voir pour des maux de ventre. Douloureux, récurrents, surtout après les repas. C’est la partie du ventre sous le nombril, les intestins, c’est ça ?

– Oui, c’est bien cela. Les intestins sont une sorte de long tube replié et avec des circonvolutions comme des ressorts, abouchés à un long tube droit – le colon – qui remonte à droite, passe au-dessus des intestins comme un pont, et redescend à gauche tout droit, comme un encadrement, pour finir au rectum.

– Pourquoi ai-je mal ?

– Personne n’ose, mais moi je vais oser. Oser vous dire que je pense que notre système digestif est digne d’une œuvre d’art ! Surtout quand il y a désordre intestinal !
On pourrait en faire une histoire de cuisine en le comparant à une passoire plus ou moins fine, mais moi, j’en fais une histoire de tissage, de maillage. On est à la pêche, c’est un filet ; ou dans un tricot, et ce sont des mailles. Noires et blanches, dans un fouillis parfaitement organisé, solides.
Mais quand elles relâchent leur tressage, quand elles desserrent leur trame, quand elles écartent leur tissage, il y a… percolation ! Des substances hostiles s’échappent, frayent leur chemin comme des carpes curieuses en transhumance, hors de leur filet. Rouges ou jaunes, quelque soit leur couleur, elles investissent un territoire qui n’est pas le leur, et c’est… l’ébullition : ça fait mal !
Mais qu’est-ce que c’est beau !

– Hum, je n’irais pas jusque-là ! Que faire pour aller mieux, pour avoir moins mal ?

– Donnez un petit coup de brosse sur vos intestins, pour y remettre des formes dans l’informe et refaire une paroi anéchoïque protectrice, imperturbable cette fois. Tricotez donc, tissez, avec des mailles serrées cette fois ! Et goûtez viscéralement à la beauté de l’œuvre intestinale quand elle fonctionne bien !

Rupture de stock