Biodiversité végétale

par Jean-Marie B.

Par la magie de sa créativité et par l’agilité de ses doigts, Mokap transforme ce qui est voué au néant en nouvelles formes de vie : des créations artistiques qui inventent leur propre écologie. Biodiversité végétale illustre parfaitement ce talent qui ressuscite l’inerte et le transforme en vivant. Par quel miracle, une armée de capsules métalliques destinées au mieux au recyclage, au pire à la destruction et en tout cas à l’oubli, sont-elles devenues ce tapis frémissant ?

Il faut un talent très particulier, une vocation de démiurge pour anoblir la matière, la détourner d’une fin vide de sens, et la remettre dans la lumière d’une nouvelle destinée. Là où vous et moi ne voyons que de simples objets, des détritus, des emballages bons à jeter, indignes de notre attention, Mokap se trouve des amis prêts à reprendre du service. Pour vous, il ne s’agit que de vulgaires déchets de plastique, de simples aiguilles, d’aluminium froissé, pour Mokap ce sont les nouvelles briques, le nouvel alphabet d’un art bien vivant. Comme la vie elle-même, ses créations surgissent dans les moindres petits interstices de notre quotidien, dans les petits espaces créatifs les plus inattendus. Car s’il est bien une leçon que Mokap m’a apprise, c’est bien celle-ci : de Rien, Tout peut surgir !

Regardez bien Biodiversité Végétale ; peu d’œuvres résument aussi bien, jusqu’à son nom, ce qu’est Mokap. Les capsules dures et froides avec leurs rebords irisés se sont assemblées en un tapis qui a acquis la douceur d’un lichen. On le regarde et il vit ! On s’attend à le voir onduler, frémir de manière imperceptible comme le ferait une mousse forestière. Le regard s’absorbe dans cette création ; on a envie de la caresser de la main et pas uniquement des yeux. De la toucher, pour voir, un peu comme on aime toucher le tronc des arbres. Ses bruns délicats et ses marrons très doux diffusent une subtile ambiance, un peu de vie automnale. Quelques délicates touches de jaune et de rouge percent comme le feraient de fragiles fleurs des sous-bois. Cette pièce de biodiversité ne demande plus qu’à respirer à vos côtés.

Rupture de stock

Année

2013

Notes

Collection particulière